Filière économique et emplois

Un projet créateur d’activités et d’emplois pour la région

Pérenniser la filière industrielle nationale naissante de l’éolien en mer est un enjeu stratégique pour la France et une opportunité économique et sociale pour la Normandie. 

Durant la période de construction, la fabrication des composants du parc, leur assemblage et leur installation mobilisent le tissu industriel régional et national. Un important travail est mené avec les acteurs locaux pour identifier et mobiliser les entreprises régionales, dont les PME, susceptibles d’intégrer les projets éoliens en France et en Normandie, en attachant une grande importance au volet social, à la formation, l’insertion et la diversification des viviers de recrutement.  

La carte suivante localise la zone d’implantation des parcs éoliens d’EDF Renouvelables et de ses partenaires, ainsi que les différents sites industriels. 

Usine Siemens-Gamesa (Le Havre)
Usine Siemens-Gamesa (Le Havre)
Usine LM Wind (Cherbourg)
Usine LM Wind (Cherbourg)
Usine General Electric (Montoir-de-Bretagne)
Usine General Electric (Montoir-de-Bretagne)
Trois questions à Laurent Smagghe et Clotilde Nicolas, Responsables industrie et emplois

En quoi consiste votre métier ? 

Dès 2010, EDF Renouvelables a pris des engagements forts en matière de retombées socio-économiques locales de nos projets éoliens en mer.  

Notre mission consiste à mettre en œuvre ces engagements, à mobiliser nos partenaires industriels, à accompagner les acteurs économiques et les entreprises locales pour qu’ils puissent prendre part aux études, aux travaux et à la maintenance des parcs éoliens en mer, à collaborer avec les organismes de formation pour développer les compétences du territoire et à animer et coordonner les dispositifs d’insertion sociale de nos projets 

Quels sont les résultats concrets de ces engagements pour la Normandie ? 

3 usines ont été créés en France pour la fabrication des éoliennes, dont deux en Normandie : à Cherbourg et au Havre.  

7 000 emplois directs et indirects sont mobilisés sur nos trois chantiers actuellement en cours à Saint-Nazaire, Courseulles-sur-Mer et Fécamp, et 150 entreprises normandes sont impliquées. 

5 % du volume d’heures total nécessaire à la construction et à l’exploitation de nos parcs éoliens sont confiées aux personnes éloignées de l’emploi. Nous les accompagnons en partenariat avec les organismes de formation et de réinsertion et en mobilisant les entreprises normandes les plus innovantes et performantes, afin qu’elles remportent ces nouveaux marchés. 

 

Ces emplois sont-ils pérennes ? 

Une fois les éoliennes installées, les activités d’exploitation et de maintenance des parcs éoliens de Courseulles-sur-Mer et de Fécamp vont durer trente ans et nécessiter l’embauche de 200 techniciens spécialisés. Nous formons d’ores et déjà des femmes et des hommes à ces métiers, notamment sur le Campus Normandie Eolien des lycées Descartes-Maupassant en Seine-Maritime. 

Par ailleurs, le développement de nouveaux projets éoliens en mer se poursuit en Normandie. C’est une véritable opportunité pour pérenniser les retombées économiques pour les entreprises locales, ainsi que pour l’emploi des jeunes et des personnes en reconversion professionnelle.  

  Pour être référencé chez EDF Renouvelables pour les projets éoliens en mer, veuillez contacter : achats.emr@edf-re.fr.